Mali : Didier Dakouo rend les armes

L’ancien chef du théâtre des opérations au plus fort de la crise septentrionale, Didier Dacko, n’aura résisté que quelques mois au commandement des forces conjointes du G-5 Sahel. Il vient d’être emporté par l’impitoyable bourrasque de l’attaque djihadiste qui a soufflé le bâtiment emportant du même coup 4 éléments des FAMa et un civil malien. Le chef suprême des Armées, IBK, à beau tenter d’expliquer que l’épisode n’est pas une singularité malienne, ses pairs, réunis sur la question en marge du récent sommet des chefs d’Etat du l’UA, ont décidé de l’imputer à une carence de commandement. Ils ont par conséquent obtenu le retrait de la responsabilité des forces conjointes au Mali pour l’attribuer au Tchad. Ce faisant, l’ancien Chef d’État-Major Général des Armées n’essuie pas seulement la déconvenue d’être déposé. Il l’est en outre sur fond de préjugés d’incompétence pour un officier dont les mérites avaient été fortement contestés déjà à sa nomination au poste de chef d’Etat-major général. Il lui était reproché de n’être jamais passé par une école de guerre.

4 morts et 1 blessé grave dans un règlement de comptes entre groupes armés 

Plus de deux mois après la sanglante attaque terroriste contre Barkhan et la Minusma, le spectre de l’insécurité a encore rejailli, hier après-midi, à travers un autre événement macabre à Koira Tao, un quartier périphérique de la ville des 333 Saints. Des tirs nourris entre gangs arabes connus pour leurs opérations illicites est à l’origine d’un bilan macabre de 4 personnes criblées de balles, tandis qu’un autre blessé grave se trouve entre la vie et la mort, indique une source locale. La même source de préciser qu’au nombre des victimes figure un redoutable combattant arabe du nom de Sattar, qui entretiendrait une bande de trafiquants opérant à ciel ouvert dans le désert.  Le meurtre collectif a tout l’air d’un règlement de comptes puisqu’il a été perpétré par des hommes armés à bord d’une moto qu’ils ont abandonnée pour disparaître dans la nature après l’opération. Le mode opératoire rappelle la liquidation physique en 2011 du représentant de la Sécurité d’Etat à Tombouctou, Colonel Lamana, qui appartient à la même tribu arabe que les victimes d’hier après-midi.


Réagir


CAPTCHA


Calendrier
« Octobre 2018 »
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031
Livre d'or

Dernier message :

Mahamane, merci pour les compliments et les voeux. Avec de la détermination et de la patience, le combat va aboutir. Alfadoulou

par Alfadoulou

Aller sur le livre d'or

Météo

Jeudi

min. 26 ° max. 41 °
Ciel dégagé

Vendredi

min. 27 ° max. 40 °
Partiellement nuageux

Samedi

min. 27 ° max. 41 °
Partiellement nuageux
Visiteur en ligne

    Nombre d'invité : 0

    Dons
    Espace Membre

    Pas encore de compte ?

    Mot de passe oublié ?