Édito : Insécurité ‘’résiduelle’’ ou ‘’globale’’ ?

 

Quand est-ce que Bamako se mettra-t-il à l’évidence, reconnaitre la réalité pour y faire face, et tourner le dos à la politique de l’autruche ? Comment peut-on résolument affronter un fléau aussi monstrueux que le terrorisme dont le pouvoir ne reconnait pas l’évidence sur l’ensemble du territoire, au moment où presque tous les Maliens sont hyper tendus ?

 

Mme Manassa Danioko, la présidente de la cour constitutionnelle continue d’user de son « expression incomprise d’insécurité résiduelle » (lors de la présentation des vœux 2018 au Président de la République), pendant que son homologue de la haute cour de justice, Abdrahmane Niang, qui a failli y laisser sa peau, et tout Malien conscient, en ont une toute autre lecture. Nos partenaires eux, n’en font pas dans la langue de bois, malgré la mesure diplomatique. Suite à notre parution dernière avec l’article sur l’invitation des Etats-Unis aux citoyens américains à « ne pas voyager » sur le Mali, l’Ambassade des Etats-Unis au Mali confirme et apporte des éclairages sur cette décision, qui est ancienne, mais à laquelle on vient d’inclure une échelle numérique, mettant le Mali au niveau 4.

 

Ce niveau 4 auquel le département des Affaires étrangères des Etats-Unis a situé notre pays, recommandant aux citoyens américains à ne pas se rendre au Mali, n’est autre que le correspondant de la « zone rouge » décrétée par la France, qui a également déconseillé le Mali à ses citoyens. Pour l’Ambassade des Etats-Unis au Mali, il ne s’agit nullement d’une interdiction de venir au Mali, mais tout au moins une « forte recommandation », une mise en garde.

« Il s’agit d’un gouvernement prévenant qui donne des consignes à ses citoyens par rapport à une situation, une appréciation. Les relations entre les Etats-Unis et le Mali continuent normalement et ne sont pas affectées par ces recommandations. Autrement dit tous les programmes restent en place sans changement », précise l’Ambassade des Etats-Unis au quotidien Le Républicain. « C’est le format de nos conseils aux voyageurs qui change pour inclure une échelle numérique. Il y a de ce fait une numérotation qui attribue un rang à chaque pays ». Et suivant ce schéma, notre pays se retrouve au niveau 4, en raison des actes de terrorisme répétés, installant notre pays à demeure dans l’insécurité chronique, appelée par l’ancien Premier ministre Ousmane Issoufi Maïga, « insécurité globale », mais que d’autres trouvent le malin plaisir d’appeler « insécurité résiduelle ».

 

B. Daou


Réagir


CAPTCHA


Calendrier
« Octobre 2018 »
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031
Livre d'or

Dernier message :

Mahamane, merci pour les compliments et les voeux. Avec de la détermination et de la patience, le combat va aboutir. Alfadoulou

par Alfadoulou

Aller sur le livre d'or

Météo

Jeudi

min. 26 ° max. 41 °
Ciel dégagé

Vendredi

min. 27 ° max. 40 °
Partiellement nuageux

Samedi

min. 27 ° max. 41 °
Partiellement nuageux
Visiteur en ligne

    Nombre d'invité : 1

    Dons
    Espace Membre

    Pas encore de compte ?

    Mot de passe oublié ?