Français Le Collectif des Maliens de la Région Rhône-Alpes (CMRA) est une association loi 1901 née suite à la crise du Mali caractérisée par l’occupation des régions Nord du pays par des rebelles séparatistes et des islamistes. Le CMRA œuvre pour la paix, l’intégrité territoriale et le développement du Mali. Elle a pour objet, la contribution à la résolution des grands problèmes du Mali, la promotion de l’éducation, de la santé et de la culture. Le Collectif des Maliens de la Région Rhône-Alpes CMRA entend initier des projets de développement et de solidarité à l'intention des régions occupées du Nord du Mali. Méthode ou moyens d'intervention: actions d’information et de communication (conférences, meetings, séminaires…), projets de développement sur l’éducation, la santé, la culture... English The Collectif des Maliens de la Région Rhône-Alpes -CMRA (meaning the Joint Malians in Rhône-Alpes Region) is a 1901 law based association created after the Malian crisis featured by the occupation of northern regions of Mali by separatist rebels and Islamists. The CMRA promotes peace, territorial integrity and development of Mali. Its objective is to contribute to solving major problems of Mali, to promote education, health and culture. The Joint Malians in the Rhône-Alpes Region intends to initiate development projects and solidarity for settled areas of northern Mali. Method or means of intervention: information and communication (conferences, meetings, seminars ...), development projects on education, health, culture... جمعية الماليين في رون ألبجمعية الماليين في رون ألب أنشئت جمعية الماليين في رون ألب ( (CMRA بقانون 1901 بعد الأزمة التي قامت في مالي وباحتلال المناطق الشمالية للبلاد من خلال المتمردين الانفصاليين والإسلاميين. تسعى جمعية CMRA لتعزيز السلام، وسلامة الأراضي المحتلة، وترسيخ مشروعات التنمية في مالي. هدف الجمعية : المساهمة في حل المشاكل الرئيسية في مالي، وترويج الصحة، والتعليم والثقافة في الدولة. أهم طرق أو وسائل جمعية CMRA لتعبير أفكارها هي :عملية إيصال المعلومات وبثها عبر القنوات التقليدية (كتنظيم المؤتمرات والاجتماعات والندوات غير ذلك)، وإقامة مشاريع التنمية حول التعليم والصحة والثقافة ...

Ab imo pectore : La complexité de la foi s’expose

La Galerie Medina, située à Bamako en face de l’ECICA, présente tout au long du moi de mai 2018 l’exposition Ab imo pectore, quinze œuvres de deux artistes, Wahib Chehata, Franco-tunisien, et Abdou Ouologuem, Malien, tous deux peintres, cinéastes et photographes. Ayant des points communs, ils espèrent véhiculer avec l’art, une image positive du Mali à travers le monde.

L’exposition Ab imo pectore est une œuvre duale qui a pour objectif de renouer un dialogue entre les Maliens. Au-delà de ce dialogue, elle se veut un cadre de réunion de l’Afrique, ainsi que du monde entier, autour de l’art, de l’inspiration, de la philosophie, de la politique et de l’esthétique. « Le Mali, c’est ma terre principale de création » dit Wahib Chehata, peintre, cinéaste et photographe. Lui et son collègue Abdou Ouologuem affirment s’inspirer « de tout ce qui est beau ». « Je ne manque pas d’inspiration ici, car je suis dans une mine d’or. Le Mali est une mine d’or en matière d’inspiration », déclare Abdou Ouologuem.

Les deux artistes présentent pour cette exposition 15 œuvres à la Galerie Medina, en face de l’ECICA. Marqués par l’histoire récente du Mali et de l’Afrique, ils veulent véhiculer des messages de sensibilisation, d’union et de paix à travers leur travail. Parmi les œuvres exposées, « L’homme blessé », « La mort bleue », « Ultima necta », ou encore « Croisade ». « La mort bleue est la mort qui ne choque personne. Tous les jours, il y a des immigrés qui meurent, mais nous, les Africains, nous ne sommes plus dérangés par ça, cela fait juste l’actualité », déplore Abdou Ouologuem, qui veut montrer le Mali sous sa forme d’antan, un beau pays, une terre d’accueil, d’amour. « Nous avons voulu questionner l’idée de la foi, sa complexité, source d’inspiration mais parfois source de conflit. Au Mali précisément, c’est quelque chose qui a une forte résonance, donc nous avons voulu l’aborder à travers le prisme du beau, parce qu’avant tout nous nous sommes des artistes. Notre joie, c’est d’exprimer le beau », estime Wahib Chehata.

Avec ces œuvres, les deux artistes espèrent voyager à travers le monde et donner une autre image du Mali et de l’Afrique. Ils participeront à la prochaine Biennale de Dakar, édition 2018, pour inviter à « l’union sacrée », car « l’Afrique n’est pas synonyme de violence et de terrorisme ». « Le jour où nous oublierons que celui-là est Malien, Sénégalais ou Chinois, nous serons heureux. Soyons juste humains ».

Jacques Coulibaly


Nouvelle grève de 3 jours dans les prisons maliennes

Les surveillants de prison du Mali ont entamé, ce mardi, une grève de 72 heures, a constaté APA.Cette grève de 3 jours fait suite à la non-satisfaction de leurs revendications après la grève des 48 heures observée les 9 et 10 mai 2018.

Concrètement, cette grève suspend « les visites aux prisonniers, les extractions de prisonniers pour les jugements et les transfèrements de nouveaux détenus vers des prisons », a expliqué le capitaine Brahima Sogodogo, secrétaire général du Syndicat des surveillants de prison.

Il a précisé que ce mot d’ordre de grève n’engendrera pas une baisse de la garde devant les différentes prisons du Mali. « Au contraire, nous avons renforcé la sécurité devant les prisons pour qu’il n’y ai pas de préjudice sur les populations carcérales », a-t-il dit.

Revenant sur les motivations des grévistes, le syndicaliste a déploré le fait que le gouvernement du Mali ait délibérément refusé d’appliquer une disposition législative.

Il s’agit de la loi N° 2016 031 de juillet 2016 portant statut des fonctionnaires du cadre de la surveillance des services pénitentiaires et de l’éducation surveillée qui, en son article 148, dit que la liste des primes et des indemnités feront l’objet d’un décret pris en conseil des ministres.

« C’est en application de cette disposition que nous avons demandé au ministère de la Justice qui est notre ministère de tutelle d’initier le projet de décret. Après avoir calculé l’incidence financière, le ministère de l’Economie et des Finances a indiqué qu’on n’a pas droit à un décret relatif aux primes et indemnités. Cela est contraire au principe républicain », a ajouté le capitaine Brahima Sogodogo, secrétaire général du Syndicat des surveillants de prison.

APA


Baba Akhib Haidara, le médiateur de la République du Mali : «La question de l’AZAWAD a été réglée et a permis aux différentes communautés du Mali de se parler»

Quelles ont été les bénéfices de la conférence d’entente nationale ? Telle est l’une des questions posées par les journalistes le vendredi 18 mai 2018, au Médiateur de la République, Baba Akhib Haidara, au siège de l’institution lors de la conférence de presse de présentation du rapport 2017 à la presse nationale et internationale. Le Médiateur de la République, sans détour, a indiqué que la conférence d’entente nationale a mod...


Lire la suite →


Pr Tiémoko Sangaré, Président de l’ADEMA-PASJ : « Le soutien à IBK sera bon pour l’Adema et pour le Mali »

Le soutien de l’ADEMA-PASJ au candidat Ibrahim Boubacar Kéïta, selon Pr Tiémoko Sangaré, sera bon pour le parti et le Mali. Fin de suspense. La conférence nationale extraordinaire de l’ADEMA-PASJ a confirmé la décision du comité exécutif de soutenir le candidat Ibrahim Boubacar Kéïta à l’élection présidentielle du 29 juillet 2018 aux termes des travaux de la conférence nationale extraordinaire du parti des abeilles, le samedi 19 mai à l’hôtel Maeva Palace. ...


Lire la suite →


Mali : Cour d’assises : Il prend la perpète pour avoir donné la mort à son épouse

La Cour d’assises de Bamako s’est penchée sur le dossier du neveu de l’ex-président de la République par intérim, Dioncounda Traoré, Aboubacar Fall, accusé d’assassinat et détention illégale d’arme. Il a été condamné à la réclusion à perpétuité. Aboubacar Fall reconnaissez-vous les faits ? demande le président. “Oui je les reconnais”… répond-t-il “Quelle est ta version d...


Lire la suite →



Page précédente    1 2 3 4 5 6 7   Page suivante


Calendrier
« Juin 2018 »
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930
Livre d'or

Dernier message :

Mahamane, merci pour les compliments et les voeux. Avec de la détermination et de la patience, le combat va aboutir. Alfadoulou

par Alfadoulou

Aller sur le livre d'or

Météo

Mardi

min. 29 ° max. 44 °
Partiellement nuageux

Mercredi

min. 28 ° max. 45 °
Ciel dégagé

Jeudi

min. 28 ° max. 43 °
Ciel dégagé
Visiteur en ligne

    Nombre d'invité : 0

    Dons
    Espace Membre

    Pas encore de compte ?

    Mot de passe oublié ?