Organiser des élections parcellaires sans le Nord, c'est élire un président pour le Sud du Mali et non pour le Mali

  • Pilone P Il y a 5 ans
    Si on tient compte du seul intérêt supérieur du Mali, les maliens et la communauté internationale comprendront qu’il faudra d’abord libérer le pays des forces du mal (MNLA et ses alliés islamistes)avant de penser à des élections.
    Si la communauté internationale n’a pas confiance aux dirigeants actuels pour les soutenir à sortir le Mali de la crise, elle doit aussi se convaincre que les élections qu’elle préconise seront d’avance injustes dans la mesure où elles sont organisées par des autorités indignes de confiance et dans un contexte de crise.
    Le machin (Conseil de sécurité) a décidé de faire élire un président pour le Sud du Mali et non un président pour l’Etat Malien.
    Aucun citoyen de la partie occupée ne doit se reconnaître à travers un président issue d’une élection à laquelle il n’a pas participé et organisée au moment où la population est sous l’enfer des agresseurs.
    Les élections ne sont pas une priorité pour celui qui est sous les atrocités.
    Sous la pression de l’Algérie roulant pour son leadership régional et ses intérêts économiques, qui est le manipulateur incontestable du MNLA et Ançardine, la communauté internationale a décidé de créer un nouveau piège pour l’avenir au lieu de résoudre le problème malien à la racine.
    Négocier avec le vampire et criminel du MNLA c’est pire que de négocier avec les islamistes. Le MNLA a commis plus de crimes et n’a pas de parole d’honneur pour respecter une solution négociée.
    Le MNLA n’a ni foi ni loi et est prêt à tout pour parvenir à ses fins matérielles et financières. En plus des tueries, des viols et des pillages des villes, c’est le MNLA qui a vendu les otages français aux islamistes, c’est lui qui est principalement impliqué dans le narcotrafic et ce sont ses membres qui ont repris leur tradition de brigandage sur les routes.
    Blaise qui est leur partenaire du narcotrafic a largement contribué à rouler la CEDEAO dans la farine et à compromettre l'intérêt du Peuple Malien.
    Comme pendant les crises précédente, les populations majoritaires du Nord ont été écartées des négociations préconisées. Gandakoy et Ganda izo ont été taxés de milices pour être écartés.
    On est parti pour rééditer les privilèges de même type pour le MNLA qui n’hésitera pas à reprendre les armes aussitôt qu’il aura l’occasion.
    L’ONU et la communauté internationale oublient que tant que les rebelles touaregs n’apprendront pas à travailler et à vivre à la sueur de leur front, ils seront incapables de vivre sans voler et brigander.
    Mais les populations du Nord ne sont plus prêtes à cohabiter avec leur tueurs et leur violeurs du MNLA.
    Le MNLA est plus à craindre pour les populations que les islamistes qui sont appelés à quitter un jour ou l’autre. Ils faut que nos dirigeants le sachent et choisissent la voix de l'honneur au lieu de penser à leur protefeuille.

Vous ne possedez pas les droits nécessaire à l'ajout d'un commentaire sur le forum.
Veuillez vous connecter à l'espace membre ou vous inscrire directement en suivant le lien ci-dessous.

Inscription

<< Retour aux sujets



Calendrier
« Avril 2018 »
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30
Livre d'or

Dernier message :

Mahamane, merci pour les compliments et les voeux. Avec de la détermination et de la patience, le combat va aboutir. Alfadoulou

par Alfadoulou

Aller sur le livre d'or

Météo

Mercredi

min. 26 ° max. °
Ciel dégagé

Jeudi

min. 26 ° max. 43 °
Partiellement nuageux

Vendredi

min. 26 ° max. 42 °
Partiellement nuageux
Visiteur en ligne

    Nombre d'invité : 0

    Dons
    Espace Membre

    Pas encore de compte ?

    Mot de passe oublié ?