L'opposition rejette le projet de constitution

 
Photo d'illustration. L'opposition malienne
Photo d'illustration. L'opposition malienne
 

L'assemblée nationale du Mali a adopté samedi à la majorité, la loi portant révision de la constitution du 25 février 1992.

Parmi les députés présents, 111 ont voté pour ce projet de loi, 35 contre et aucune abstention.

L'opposition a rejeté le texte en votant contre.

Docteur Oumar Mariko, députe de l'opposition, président du parti Solidarité africaine pour la démocratie et l'indépendance (Sadi) soutient que "l'élaboration d'une nouvelle constitution n'est pas une question technique, plutôt une question politique".

Oumar Mariko affirme que le gouvernement malien a renié sa propre copie.

Pour avoir le projet d'une nouvelle constitution, le gouvernement "a payé un cabinet des constitutionnalistes français pour élaborer la nouvelle constitution du Mali", dénonce le professeur.

Pour le docteur Mariko, l'Etat n'exerce aucune administration sur une importante partie du pays.

"Parler du référendum dans ces conditions, c'est vraiment aller à l'encontre de la loi fondamentale en cours", détaille le professeur.

Selon lui, un référendum ne peut pas se tenir lorsqu'une grande partie du territoire échappe au contrôle administratif de l'Etat.


Réagir


CAPTCHA


Calendrier
« Mai 2018 »
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031
Livre d'or

Dernier message :

Mahamane, merci pour les compliments et les voeux. Avec de la détermination et de la patience, le combat va aboutir. Alfadoulou

par Alfadoulou

Aller sur le livre d'or

Météo

Lundi

min. 31 ° max. 46 °
Ciel dégagé

Mardi

min. 30 ° max. 46 °
Ciel dégagé

Mercredi

min. 31 ° max. 45 °
Ciel dégagé
Visiteur en ligne

    Nombre d'invité : 0

    Dons
    Espace Membre

    Pas encore de compte ?

    Mot de passe oublié ?